Bienvenue !

L'information accessible à tous !

Recourir à notre cabinet d’expert-comptable spécialisé dans les missions auprès des comités, c'est la garantie d'un professionnel maitrisant votre environnement économique, juridique et social.


Une analyse pertinente et indépendante en toute objectivité !

Pour répondre à vos besoins :

AVIMO-PRESENTATION-1

  • Analyser la situation financière de votre entreprise,

  • Comprendre les documents comptables et financiers,

  • Anticiper les évolutions et les restructurations,

  • Améliorer l’épargne salariale,

  • Maîtriser les obligations légales, comptables et budgétaires du comité,

  • Limiter les risques liés à la gestion des activités sociales et culturelles,

  • Pour comprendre et utiliser les informations et analyses produites par votre direction…


Notre rôle ?

AVIMO-PRESENTATION-2Nos experts vous permettent de disposer de votre conseil afin de mieux appréhender TOUS les enjeux de votre entreprise.

Notre approche, orientée vers la pédagogie, vous permettra de renforcer vos connaissances comptables et financières et ainsi devenir des interlocuteurs crédibles face à votre direction.

Vous aider à tenir les comptes du comité, ou présenter un bilan en fin d’année et/ou en fin de mandat qui répondent aux obligations légales.

Etablir les formalités des comités employeur, en toute légalité.

Anything in here will be replaced on browsers that support the canvas element

Actualités

Budgets du CE : Seul le comité d'entreprise peut agir en justice pour obtenir le paiement du budget de fonctionnement.

Une union départementale des syndicats CGT de la Dordogne et le syndicat CGT des Menuiseries Grégoire saisissent le tribunal de grande instance afin d'obtenir le paiement des subventions de fonctionnement de 1998 jusqu'au 25 avril 2006. A leurs yeux, la défense de l'intérêt collectif des salariés de l'entreprise appartenant à la profession s'entend du droit de réclamer le budget de fonctionnement dont un CE a été privé par l'employeur.

Demande rejetée. Pour les juges, un syndicat n'a pas qualité à agir aux lieu et place du CE afin d'obtenir le versement de la subvention de fonctionnement. Autrement dit, il ne pas se substituer au CE et agir à sa place. Or, en l'espèce, le CE n'avait sollicité aucun paiement et ne s'était pas rallié à la demande du syndicat.